L’âge d’or du X

Le coffret L’âge d’or du X comprend deux dvd. Je n’évoquerai pour l’instant que le premier des deux, L’âge d’or du X, remettant à plus tard le visionnage du deuxième dvd, Brigitte et moi.Si les couleurs de la pochette sont si pimpantes, c’est qu’il s’agit d’évoquer avec ses motifs géométriques les années 70. Selon les Inrockuptibles (texte figurant sur la pochette), il s’agirait d’un « sampling hilarant des films pornos des années 70 ».
Hilarant, c’est vite dit, même si certains passages sont humoristiques, cocasses… ou d’un humour très douteux. Dans les années 70, on n’hésitait pas dans les films à faire parler un sexe, à placer le clitoris au fond de la gorge (ce qui donnera… Gorge profonde bien sûr), à faire intervenir le laquais pour préparer la dame. Peur du ridicule ? Même pas.

Mais revenons au dvd. Sur fond d’actualités avec logo de tf1, un présentateur évoque quelques événements marquants politiques, du moins si un lien peut être effectué avec le cinéma érotique puis pornographique de l’époque. Et des liens, il y en a, entre libéralisation, censure, arrêt de la censure et taxation, ghettoïsation des cinémas qui présentent ce type de films, etc.

On est convié à un panorama succint de l’évolution du cinéma érotique à travers des extraits, avant que la machine ne s’emballe, que l’on passe au hardcore, que les cassettes vidéo ne fassent leur apparition. Entre les navets et les chefs-d’œuvre, l’avis de Jacques Lang sur le fait qu’il faille préserver la jeunesse, l’avis de cinéastes dont celui de Jean-François Davy, dont le film Exhibition a été sélectionné pour le Festival de Cannes en 1975, celui de François Jouffa dont le film Bonzesse a été censuré, quelques paroles de Brigitte Lahaie qui évoque les tournages comme des parties de rigolade…

L’âge d’or, pourquoi finalement ? « c’était mieux avant » leitmotiv des interviews, l’attrait pour la nouveauté pour certains cinéastes, l’absence de poitrines siliconées, l’existence d’un réel public (chiffré régulièrement dans le documentaire), la participation d’acteurs « vrais » qui s’amusaient (du moins est-ce le point de vue du documentaire), aspect mercantile moins marqué qu’à présent (toujours selon le point de vue du documentaire.)

Un dvd instructif et intéressant, même si certains aspects me semblent simplistes.

Documentaire de Nicolas Castro et Laurent Préylae. durée 54 min.

__________

Texte du dos de la jaquette :

C’était l’époque des films tournés en 35 mm, les seins des soubrettes étaient vrais, les valets de chambre très dévoués…

Un documentaire, « L’âge d’or du X » et un film, « Brigitte et moi », retracent l’histoire d’une parenthèse enchantée, celle de l’apogée à la chute du X en France.
Des années ultra-libertaires post 68, à l’apparition du Sida, autant d’années de chamboulement des mœurs à suivre à travers l’évolution du cinéma porno et la carrière de Brigitte Lahaie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge